Une fiche pour retrouver les personnes disparues ayant des problèmes cognitifs sera bientot disponible.

Les dernières années ont démontré que dans 50 % des cas, les personnes disparues étaient retrouvées dans des endroits qui leur étaient familiers et que dans 90 % des cas, elles se trouvaient à moins de 2 km de leur endroit d'origine.

De plus, la prévalence de la maladie d'Alzheimer, ou d'une affection connexe, est d’un aîné sur 11. C'est donc près de 15 000 personnes qui en sont atteintes. Or, si les proches d'une personne atteinte de troubles cognitifs connaissant bien leurs endroits de prédilections ou leurs repères familiers, il en va autrement du personnel des centres d'hébergement ou du personnel soignant.

«Le but, c'est d'obtenir de l'information le plus rapidement possible», résume le Jean Bédard président du Réseau Enfants et Adultres Disparus, soulignant au passage qu'en hiver, par exemple, un gain de temps peut faire toute la difference.

On pourra bientot avoir cette fiche qui est un outil important pour les corps policiers en cas de disparition mais également pour les familles..

© 2017 par BMJ-Communications pour le Réseau Enfants Disparus

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now